www.flickr.com
associationgrandeurnature photos Plus de photos de associationgrandeurnature

21 septembre 2022

Un week-end sur l'étang de Thau.

Le 3 septembre 2022, 10h du matin, arrivée au chantier. Accompagné de mon grand frère, moi Chad je retrouve l'équipage déjà présent sur le bateau. Christophe, Océane, Pamina, Morgane, Lola, Carmen et 3 nouvelles personnes : Elora (skippeuse) et Soraya (une adolescente de Sète) nos deux nouvelles recrues, ainsi que Robin (l'amoureux d'Elora qui ne viendra pas pour les 10 mois). 

Moi, Océane, je suis à Sète pour le week-end, pour vivre ces deux jours à bord, pour retrouver cette bulle de Grandeur Nature et surtout pour rencontrer Soraya et Elora ainsi que leur permettre de connaître le bateau et son rythme à bord. Alors, après quelques heures avec Carmen, on la dépose au ponton avant de larguer les amarres pour la deuxième fois. 
Moi, Morgan (alias Moggy), qui viens d'Agde, je suis l'un des membres de cet équipage. Nous sommes partis naviguer sur l'étang, nous avons fait deux pauses, l'une pour nous baigner et l'autre au mouillage pour y passer la nuit. Vers 19h nous avons mouillé au milieu de nulle part, 3 mètres de fond, au milieu de l'étang de Thau, nous avons lâché l'ancre sans allumer les moteurs !
Le lendemain matin, la navigation fut compliquée car le vent était dans notre nez, donc tirage de bord après tirage de bord nous avons enfin atteint le chantier de Sète. Kathleen et Félix nous attendaient impatiemment munis de Tielles Giulietta, le repas fut délicieux. Ménage du bateau, nettoyage des cabines, on peut enfin se baigner ! Il fait chaud mais il y a du vent. 

Voici les autoportraits d'Elora et Soraya :
- Bonjour ! Moi c'est Elora, j'ai 30 ans et j'arrive sur le tard de la préparation de l'expédition. J'ai travaillé en juillet dernier avec l'association Amer qui travaille aussi avec des jeunes en séjour de rupture. Pour digérer cette expérience et aussi ma première navigation en tant que capitaine, je suis allée rencontrer Grandeur Nature, le bateau et les personnes qui l'animent. Ç'a été super chouette et s'est dessinée la possibilité d'embarquer sur la première partie du voyage qui débutera bientôt. 
C'est vrai que je suis marin et voilière (je fabrique les voiles) et je ne trouve pas si simple de trouver du sens à naviguer avec des bateaux à voile. A part que j'aime ça et que c'est ce que je sais faire, je voulais que ça serve à autre chose que juste me faire plaisir. Alors je trouve des idées, le transport de marchandises à la voile (avec le bateau De Gallant), des voiliers qui travaillent avec des scientifiques (Under the pole et Polar Rod)... Mais ce qui me semble la meilleure idée c'est de transmettre à d'autres les petits trucs que je sais, participer à un voyage / séjour de rupture avec des jeunes qui ne trouvent pas facilement leur place dans la vie qu'on leur a demandé de vivre. Proposer de faire autrement, quoi. 
Sinon j'aime bien: profiter du soleil en me levant, le chocolat et l'odeur du jasmin. 
Elora

- Je m'appelle Soraya, je suis Algérienne Marocaine. J'ai 12 ans et je suis au foyer depuis 8 ans. J'aime les tacos et dormir, je n'aime pas ma mère ni les légumes ni mon frère. Je suis mate de peau. J'aimerais faire ce projet parce qu'il a l'air cool, j'ai trouvé que sur le bateau c'était cool, on a navigué, hissé les voiles, on a dormi et on s'est baignés. J'aime bien apprendre et rencontrer de nouvelles personnes et être sur le bateau pour faire rager ma mère. Mon arrivée à bord s'est bien passé. Ce que j'ai préféré c'est d'être avec les autres. Mon médoc m'a mise KO. J'AI RALE POUR FAIRE CE TEXTE MAIS J'AI REUSSI.
Soraya

Deux jours sur l'étang de Thau. Chad a apprécié, il est content de retrouver l'équipage et le bateau. Pour Morgane il a fait plus d'efforts que la dernière fois mais il a hâte de rentrer chez lui. Océane, elle, aime ces petites sessions à bord, comme lors d'un week-end au printemps pour rencontrer Sarah.


Morgane, Chad et Océane

31 juillet 2022

Lettre’co du stage du 18 juillet au 28. par Yann et Isaac

Lettre’co du stage du 18 juillet au 28.


Nouveaux équipiers débloqués :Yann et Frank

Et nouveau capitaine : Frank



1er niveau : Porto Vecchio

Porto Vecchio a été une étape douloureuse et joyeuse pour notre équipage.

En même temps deux marins nous ont quittés, mais deux marins nous ont rejoint.

Après avoir remplis les casiers de fruits et de légumes corse, nous nous sommes dirigés vers les îles Lavezzi mais cela n’a pas aboutie.

Donc nous nous sommes arrêtés pour la nuit en face des îles Cerbicales.


Deuxième niveau : La gueule de la Corse.

Journée mouvementée pour Golfe Roméo Alpha November Delta Echo Uniform Romeo  - November Alpha Tango Echo Uniform Romeo Echo.

Nous passâmes la passe de la Piantarella entre l’île Ratino et l’île Piana.

Ensuite nous rentrâmes dans les bouches de Bonifaccio, aussi appelé par les marins la croqueuse d’homme.

Des conditions drastiques, l’équipage passût en mode tempête, un BMS (Bulletin Météo Sympa) ce n’est plus la veille 360°, mais 720°, le vent fraichût jusqu’a force 2… La mer passût de calme à très calme. Après des efforts surhumains, nous passûmes la ville de Bonifacio. Après nous nous abritûmes pour la nuit à la calanque de Conca.



Troisième niveau : La tour de l’enfer.
Avant de commencer nous allons vous réciter la fameuse légende de cette tour, peu de gens sont encore vivant pour la raconter.


Il était une fois, une bergère et un prince. Le prince peu aventureux se lança un défi. Il voulût escalader la tour de l’enfer. Son père lui avait dit que pour devenir roi il fallait qu’il affronte le malveillant Gargalu.

Le prince saisit son courage à deux mains et monta en haut de la tour. Mais à peine arriver devant le perron de la porte il se fît emprisonner par le monstre.

Seulement 35 ans plus tard une vaillante bergère voulût venger ses pauvres moutons disparus. Donc elle décida de sauver le prince et confronter Gargalu. Elle tissa une corde en laine de mouton. 15 années et cinquante mètres de bout plus tard elle partît accomplir sa mission. Après un effort inhumain, elle arriva à la meurtrière de la tour. Elle esquiva un regard à l’intérieur qui la laissa pantoise et cria « Miséribout ». Elle vit Gargalu et le Prince jouer au « dobble » corse. Le prince qui devait avoir maintenant 75 ans, était dépravé et détruit par ses années passées avec le monstre. Gargalu quant à lui était en déambulateur et respirait péniblement.

Donc la bergère décida de laisser le temps faire son travail.

400 ans plus tard un équipage de vaillant explorateurs voulût conquérir cette tour. Après une ascension des plus éprouvantes ils arrivèrent au pied de la tour. Mais elle était fermée. Point.





Quatrième niveau : Le bain de sang.

Il était une fois, Rhoo trop d’histoire de raconter aujourd’hui. Au revoir.

Dernier coucher de soleil en haut des rochers avant la grande traversée.




Cinquième niveau : Le parfum maudit.

Après une traversée éprouvante de notre équipage nous avons pris une bonne glace à Porquerolles mais certains de nos marins dénués de tout goûts, prirent le fameux parfums interdit : Bonbon Bleu.


Sixième niveau : Le bec de l’aigle.

Grandeur nature et son équipage esquivèrent la morsure de l’aigle de la Ciotat. En tirant des bords et en louvoyant entre les casiers ils arrivèrent à Sète sain et sauf.

C’est finu!



Isaac & Yann



18 juillet 2022

La lettre co’ du stage de juillet (8 au 18 juillet)



Ce vendredi 8 juillet 2022 nous nous sommes tous rencontrés. Les personnes venant d’à peu près toute la France (et même de Guyane!) et faisant parties de l’équipage sont : Océane, Anouk, Mattéo, Matis, Morgan (de 1er prénom Matys), Dario, Isaac, Chad, Christophe, Pamina, Yawenn et Sarah. Nous avons aussi rencontrés deux encadrants, Ismaël et Lola, qui feront une partie du voyage avec nous, ainsi que le président de l’association qui s’appelle Félix.

Puis nous avons enchaîné sur une baignade collective sous une chaleur étouffante. Le samedi fut dédié à la première navigation ainsi qu’à la rencontre de Carmen, la psychologue, qui nous a fait des entretiens individuels pour nous aider à mieux nous entendre sur le bateau.

Enfin nous l’avons déposé pour reprendre le fil de notre navigation tout en passant les ponts de Sète pour rejoindre la mer, là nous avons commencé les premiers quarts de nuit en direction des îles des Embiez.

Nous avons un planning quotidien pour vous représenter nos journées à bord.

Planning : lever vers 6h30, petit déjeuner, tâches ménagères, organisation de la matinée (cours de navigation, baignade, lessives, départ en navigation), repas de midi, puis temps calme, manœuvre sur le bateau, goûter suivi de l’histoire de Félix racontée par Mathis. C’est une lecture collective avec tout l’équipage : Moi, Felix, 10 ans sans papier. Puis une autre baignade en groupe, repas du soir vers 19h30. Quand on est au mouillage nous adorons les petites soirées sur les filets du bateau, sous un ciel dégagé et un beau coucher de soleil. Puis nous allons nous coucher.

Bien sûr, les journées ne sont pas toujours les mêmes, les activités changent, il y a aussi les jeux de sociétés partagés en binômes ou à plusieurs, les plongées avec nos palmes, le partage d’une bonne glace sur la bonne vieille terre de Sardaigne (pour faire plaisir à nos 2 camarade Italiens), les randonnées à terre ou encore les sorties en kayak.

Lundi dernier, nous étions au mouillage de Porquerolles pour la nuit. Puis il nous aura fallu 2 jours de navigation pour arriver en Corse avant le lever du soleil en ce matin du 14 juillet. 44 heures de navigation pour 140 milles nautiques ! A peine 12 heures amarré sur cette bouée de service, dans une crique de Senetosa, que la douane nous a viré.

Durant cette traversée, nous avons pu voir tout un tas d’animaux marins : des globicéphales, des dauphins, des poissons et même une baleine ! Au cours des plongées, nous avons pu voir tout un tas de poissons, des petits, des gros, de couleurs différentes et nous avons pu voir une murène doré et noir. Après ce mouillage à Senetosa, nous avons fait escale aux îles Lavezzi, c’est à ce moment là que nous avons fait un groupe de parole durant lequel nous avons parlé des relations à bord et de ce qui nous plaisait ou pas dans le collectif. Ça peut soulager d’avoir un temps pour s’exprimer et réguler les relations à bord. En tous cas tout le monde est content du groupe !

Enfin on se dirige vers la Sardaigne (ITALIE !) à Cannigione. On y a fait des courses et mangé cette fameuse glace « italienne ».

A présent, nous sommes à Porto Vecchio pour un changement d’équipage, Pamina et Mattéo partent du bateau et nous accueillons Franck et Yann qui nous ont rejoins en Ferry.

Lequel de ces deux skippeurs sera le capitaine ?


Sarah, Yawenn (et Océane).



5 juillet 2022

- 3 jours avant le stage de juillet -



Bonjour,


Décidément je me met à ces nouvelles de plus en plus au dernier moment. Et je n’ai même pas l’excuse d’être débordé, car une bonne partie de l’équipe est là pour préparer le stage de juillet qui démarre vendredi!

Merci à Lola, Pamina, Dario et Océane d’être sur le bateau pour mettre la main à la pâte… Jeudi, Ismaël et Matteo seront là pour terminer les derniers préparatifs et discuter du programme du stage.

La grande nouvelle pour ce stage c’est que normalement nous devrions avoir un équipage au complet!

L'initiative de Félix de contacter l'Hérault il y a 2 semaines s'est révélée plus que positive puisque cela nous a permis de trouver le 2 jeunes qui manquaient! Ils ont accepté les conditions d'admission pour le stage: respect des règles de vie et le mode de fonctionnement à bord.

L’équipage sera donc composé de: Isaac 15 ans, Anouk 14 ans et Matis 14 ans qui ont participé au premier stage.

Sarah 15 ans qui devait venir au 1er stage, Yawenn qui a 14 ans 1/2. Et donc Chad 14 ans 1/2 qui vient de Lodève (34) et Mathys 17 ans en juin qui vient d'Agde (34).

J'ai 2 autres demandes sous le coude au cas ou cela ne marcherait pas pour après le stage. 1 jeune de 14 ans de Béziers et 1 autre de 14 ans de Lyon.

Les 3 skippers participeront en relais au stage de 3 semaines avec comme destination la Corse. Nous avons prévu le samedi une navigation sur l’étang avec à bord Carmen (notre Psy-superviseur) pour qu’elle est le temps de voir tous les jeunes.

L’équipe, du 08 au 18 juillet: Christophe - Océane - Pamina - Dario - Matteo.

Et du 18 au 28 juillet: Christophe - Océane - Dario - Frank - Yann.


Sinon quelques autres nouvelles de l’asso, nous sommes pauvres, car nous n’avons pas encore touché tout l’argent pour le stage d’avril/mai (ou seul 3 jeunes ASE étaient présents) et nous avons dû payer (4 500 €) l’évaluation externe réclamée par l’ASE de l’Essonne pour valider notre renouvellement d’autorisation en tant que lieu de vie pour accueillir des jeunes. Il s’agit du renouvellement de notre autorisation de 15 ans qui se terminait cette année. Nous n’avons pas encore reçu ce renouvellement, mais d’après la responsable, mail de ce matin:« Pour ce qui est de votre renouvellement d’habilitation il est en bonne voie, nous  ne manquerons pas de vous le transmettre dès qu’il sera signé. »


Nous avons reçu la visite de Jonas ancien jeune (Suédois) de la première expédition (1996/1997) avec sa famille, qui sont venus passer la semaine à Sète. Et j’ai aussi eu des nouvelles de Léa Martins (expédition 2016/2017), de Maurane Hemma voyage en Méditerranée (2005) et Elio et Louis (2018/2019) qui étaient présents à l’AG et de Timothé (même expé) qui a réussi son CAPA de palefrenier-soigneur, ils vont bien. Maxime (2020/2021) a prévu de venir nous voir fin juillet. 

Tout ça vraiment fait plaisir.


Prochaines nouvelles sur les Blogs:

https://asso-grandeurnature.blogspot.com/& 

https://www.flickr.com/photos/grandeurnature/


On cherche une salle pour l’AG du 24 septembre, veille du départ de l’Expédition…à Sète, le théâtre de la Mer n’étant pas disponible à cette date.


Bon été.

Christophe Dasnière.  Porteur de projet pour GN.



Secrétariat: 152 grande rue haute 34200 Sète 

Tél: 04 67 43 25 64  courriel: grandeur_nature@yahoo.com       


L’Adhésion 2021/2022.

Trois niveaux de cotisations sont proposés:


- Une cotisation individuelle de 20 €.

- Une cotisation familiale de 30 € (Pour tous les membres d’une même famille).

-  Une cotisation de soutien de 35 € ou plus, chacun peut nous soutenir suivant ses moyens.

Chèque à l’ordre de Grandeur Nature. 

28 mai 2022

Quelques nouvelles « brèves »

Mai 2022.

Bonjour,

Bon, je sais pas pour vous, mais le temps file trop vite, déjà 2 mois depuis le dernier courrier!

Durant ces 2 mois, nous avons fait notre formation d’équipe en Communication Non Violente à Oléron, chez Morgane et Sébastien avec notre chouette formatrice habituelle (Joëlle), où il ne manquait que 2 capitaines, 3 jours intenses et toujours aussi riches en apprentissages et questionnements.

Nous avons remis le bateau à l’eau, après quasiment 3 mois de chantier pour moi.





Et surtout nous avons fait le premier stage de rencontre avec l’équipage pour la prochaine expédition.
6 jeunes y étaient présents, à la fin de ce stage de 2 semaines en bateau, nous avons dit non à 2 des jeunes (1ASE et 1 famille)... Heureusement nous avions déjà des candidats motivés pour nous rejoindre, Sarah et Yawenn. Il ne reste plus qu’a trouver 1 autre jeune de l’ASE d’ici juillet!

Nous avons aussi dû faire face à la défection de dernière minute (2 jours avant le début du stage) d’un de nos 4 nouveaux capitaines... ce qui nous permettra d’accueillir dans l’équipe en juillet une nouvelle encadrante, qui elle est venue nous rencontrer avant le stage.

En même temps que la préparation du stage nous avons fait notre évaluation externe, 10 heures de discussions intenses sur 2 jours avec un formateur (sympathique), condition mise par l’ASE de l’Essonne pour renouveler notre autorisation pour les 15 prochaines années

Bien sûr nous continuons aussi à préparer le bateau... A nous rencontrer avec l’équipe d’encadrement pour améliorer la cohésion et le projet, car il nous faut intégrer 6 personnes nouvelles sur 11, ce qui est franchement une première pour nous mais continue à rendre vivant et riche notre projet, cela va aussi m’obliger à partir quasiment toute l’année.

Comme on ne peut pas tout faire, c’est le travail sur notre 2e livre qui n’avance pas et va forcément se trouver décalé... Mais cela nous permettra d’y intégrer le prochain voyage. Et peut-être à certains membres de la « famille GN » de s’impliquer plus dans ce projet de livre?!

Voilà pour les nouvelles...

Christophe Dasnière. Porteur de projet pour GN

24 avril 2022

Il suffit de passer le pont, C'est tout de suite l'aventure!

 6 nouveaux matelots partent demain sur les flots... 

Ils ont passé les ponts de Sète et attendent le vent d'Ouest, demain matin.





27 mars 2022

Nouvelles d'avant stage

  

Bonjour,


Dans 1 mois le premier stage avec les jeunes sur le bateau.


Grand Séb. est venu, comme prévu pour 2 semaines de travaux sur le bateau à partir du 10 mars, ce qui n’était pas prévu et inédit à Sète c’est 10 jours de pluie, mauvais temps et vent du sud! Mais on a fait avec.

Merci à lui d’être venu remettre le chantier sur les rails, nous avions arrêté 3 mois plus  tôt faute de motivation. Merci aussi à tout ceux qui sont venus et ont participé:  Franck, Dario, Kathleen, Ismaël, Félix, Océane et Yann (futur encadrant-navigateur) qui est venu nous rencontrer.

Il reste du travail avant de remettre le bateau à l’eau, remonter tout le système de motorisation: Inverseur, silent-blocs, hélices… remonter le Guindeau et les poignées de hublots de coque, quand nous aurons les pièces de rechanges et fait les peintures sous-marine, nous serons au bout du chantier.

Pour l’équipage, nous avons depuis un moment nos jeunes « de famille », Léonardo, Isaac  et Anouk. Concernant les jeunes sous-tutelle de l’ASE, j’ai fait des entretiens en Visio avec 4 jeunes cette semaine. Deux jeunes de l’Essonne, une de Seine et Marne et un de Haute Garonne . Deux ont dit qu’ils étaient motivés pour partir avec nous et bien sûr faire le stage. Un autre n’a quasiment rien dit, n’avait pas envie de me parler et j’ai des doutes qu’il donne suite… pour la jeune fille, elle m’a posé pleins de questions, mais n’est pas sûre que ce que nous proposons lui convienne, si elle est finalement motivée sa référente me contactera dans la semaine. Pas d’autre demande « sérieuse » pour l’instant!

Concernant le renouvellement de notre autorisation par le Conseil Départemental de  l’Essonne, nous attendons notre arrêté de prix de journée pour 2022/2023, le département nous a demandé de faire un audit externe par un organisme agréé ce qui va coûter plus de 4000€, il est programmé fin avril avant le stage.


Avant le stage nous allons presque tous participer à une formation de Communication Non Violente à Oléron, chez Morgane et Séb. avec notre formatrice des 2 derniers voyages, qui nous prépare un programme spéciale GN.


Toujours pas de confirmation pour le projet avec le foyer allemand de personnes handicapées en juin.

Christophe Dasnière.  Porteur de projet pour GN.