Année 2012-2013

www.flickr.com
associationgrandeurnature photos Plus de photos de associationgrandeurnature

9 février 2009

Lettre collective du premier séjour sur le banc, par Ben :


Le 23 /01 : Nous sommes toujours au mouillage de Santa Barbara de Samana. Christophe est avec nous depuis deux jours mais son sac n’est pas encore arrivé. Nous avons récupéré le permis nécessaire pour se trouver sur le sanctuaire des baleines (en saison, de février à avril, seulement cinq bateaux peuvent être en même temps sur le banc, les autres sont des bateaux de charter qui font du « whale watching »), nous sommes sur le départ. Romy complète les pleins d’eau et c’est le 24 dans l’après-midi que nous appareillons pour faire route vers le Banc d’Argent. Nous tirons des bords sous une pluie battante à travers la baie de Samana. Il y a beaucoup de vent et du courant contre nous. La navigation est désagréable jusqu’au milieu de la nuit mais s’améliore lorsqu’on sort de la baie. Le bateau se retrouve presque travers au vent, on va vers le nord. Les baleines, ça se mérite. Dans la matinée on aperçoit les premières baleines, des souffles, des splatchs, certaines nous font coucou de la pectorale. On a droit à un super accueil, elles nous accompagnent jusqu'à la barrière de corail qui nous protègera de la houle. C’est par là qu’on trouve une patate de corail près du « Polyxéni » (l’épave d’un cargo là depuis trente ans) pour installer notre mouillage.
Pour la suite de cette lettre collective je m’en vais récolter les impressions de chacun après ce premier séjour.
-Comment as-tu vécu cette première période à Silver Bank ?
-Qu’as-tu ressenti en voyant les baleines ?
Boris : « ça me fait bizarre parce qu'en dehors de l’eau on ne voit rien mais j’aime beaucoup car sous l’eau c’est un autre monde qu’on découvre, ambiance de corail mort, poissons, il y a une atmosphère particulière ».
-«Ma première rencontre a été en coup de vent, du coup j'ai été frustré car je m’étais imaginé ça autrement, plus long, plus clair. La deuxième, j’ai vu un baleineau et c’était cool de pouvoir s’en approcher. C’est un beau moment
Romy : « au début je ne m’intéressais pas trop aux baleines mais quand j’ai nagé avec elles j’ai de suite aimé. Je suis trop contente d’être ici ».
- « C’est impressionnant, j’étais trop contente, le baleineau s’est approché de nous, j’ai eu un peu peur mais j’ai tenu la main de Morgane, on a vu son œil, c’était beau ».
Jean-Baptiste : « j’ai trouvé ça trop bien de voir des baleines, je suis trop content. J’ai adoré plonger dans la barrière et passer dans les tunnels, j’ai progressé en apnée ».»
- « C’est trop bien, c’était beau, elles viennent vers nous, elles partent et on les suit. Quand je les vois, je me fige et je fais signe qu’elles sont là. C’est un rêve qui se réalise ». Luidgi : « plutôt bien, j’ai bien aimé voir la première baleine, écouter leurs chants à l’aile, faire des plongées en groupe autour du « Popol ».
- « C’était une maman, son baleineau et l’escorte, ça m’a fait un choc de voir ces gros mammifères dans l’eau, ça m’a fait plaisir parce que c’était trop beau, le baleineau était trop joli. J’ai bien aimé quand elles se sont rapprochées ».
Olivier : « je n’ai pas aimé quand il y avait trop de vent, j’ai aimé la plongée au « Polyxéni » pour découvrir les poissons. Je trouve incroyable de voir des patates de coraux en pleine mer. J’aimerai savoir comment elles sont arrivées là ».
- « C’est incroyable de voir ça sous l’eau, j’ai pensé holà là il va me manger, mais après, la deuxième fois ça va mieux. On a de la chance de voir des baleines. J’ai beaucoup aimé la rencontre au mouillage, on est restés un moment avec le baleineau c’était génial.

Pour les autres j’ai formulé la question autrement :
-Qu’est ce que ça fait de revenir sur le Banc d’Argent ?
Elodie : « je suis plus ouverte aux baleines, envie que tout le monde en voie, contente des deux belles rencontres avec une maman et son baleineau. J’ai l’impression de découvrir la barrière de corail et que le Popol c’est un peu affaissé quand même. C’est beau, c’est un endroit hors du temps, apaisant ».
Christophe : « ça fait mal à la peau à cause du soleil qui est beaucoup plus fort qu'en France. Ça fait plaisir de revoir les baleines, ça doit trop foutre les boules à Aurel, Solène et Amélia mais j’ai pensé à eux. C’était un avant goût en se disant qu’on va encore y passer un mois et faire plein de rencontres, ça c’est cool ».
Sébastien : « c’est à chaque fois différent, ça faisait longtemps, pour moi c’est un paradis. Je suis très sensible au charme de tout ce qui compose le banc. C’est une sacrée chance de pouvoir revivre tout ça ».
Morgane : « C’est merveilleux. C’est à chaque fois différent. On est tout le temps dans l’eau, on découvre un autre univers, on nage dans le chant des baleines, on met toute notre attention à essayer de les approcher avec douceur et désir fort de rentrer en contact. C’est beau, la beauté ça fait du bien et c’est magnifique de le partager ensemble ».
Pour moi c’est un endroit magique, et quand je plonge dans cet univers, au milieu des poissons, des coraux et du chant des baleines j’ai l’impression de rêver et j’en oublie qu’il faut que je respire. Là-bas je me sens plus fort, capable de repousser mes limites en plongée, et quand je vois une baleine je suis comme un poisson dans l’eau. C’est incroyable de pouvoir vivre ça et une chance pas mesurable de le revivre.

P.S. : Le 06 février Michel et Kélig sont arrivés à bord, à Santa Barbara de Samana. Je quitte le groupe pour des raisons personnelles en même temps que Séb et Morgane, aujourd’hui même (le 09). Le groupe repart pour un deuxième séjour au Banc d’Argent dans les jours qui viennent.
Ben.