Année 2012-2013

www.flickr.com
associationgrandeurnature photos Plus de photos de associationgrandeurnature

23 février 2020

Et alors en février...

Bonjour, à tous,

Quelques nouvelles: Pour l’instant nous n’avons pas reçu de nouvelle de l’Essonne à notre demande pour l’ouverture du lieu de vie à terre «Grandeur Nature» et l’équipe de ce projet:
Ismaël, Océane, Louise et Noé n’ont pas trouvé le lieu… Ils continuent à chercher et à faire des visites, si vous avez des idée de lieux possibles (genre ferme dans le sud!) n’hésitez pas à nous le dire.

Concernant l’expédition 2020/2021 si nous avons déjà notre équipage «jeunes de famille», facile puisqu’il s’agit d’enfants d’encadrants de GN! Nous avons reçu plusieurs demandes pour des jeunes de l’ASE, après un courriel accompagnant le projet de la prochaine expédition envoyé à tous les « lieu de vie » de France et à + de 3000 travailleurs sociaux, parmi ceux qui ont déjà travaillé avec nous ou qui nous ont contacté ces 2 dernières années!
Mais les rencontres ne commencerons que la semaine prochaine

Une partie de l’équipe de l’année prochaine a participé à une «période de travaux» sur le bateau, la fin janvier, sous la direction de Sébastien (alias Grand-Séb.)les photos sont sur le blog: www.flickr.com/photos/grandeurnature/

Enfin: Nous recherchions un(e) capitaine pour le stage de juillet qui pourra aussi et surtout, partir comme encadrant(e) à la prochaine expédition, avec aussi la possibilité de participer à une formation CNV mi-Mars avec l’équipe d’encadrement!
Mais Lobsang (ancien jeune expédition 2005) et nouveau skipper diplômé a aussitôt sauté dans la barque!
L'équipe est donc au complet!

Amicalement.            Le porteur de projet,
                                    Christophe Dasnière

Mail: grandeur_nature@yahoo.com - Tél : 04 67 43 25 64.

23 décembre 2019

Bientôt 2020...Bonne année à vous!


Un extrait du compte-rendu de l'AG 2019: Nos projet pour 2020.
Projet 2019/2020: 
  • Chantier, préparation du bateau: 3 mois de travaux.
  • Former une équipe pour le voyage. Proposer une formation CNV & 1er secours…
  • Définir l’équipe et le projet d’un LDV à terre associé à GN pour 2020.
  • Recrutement et stages pour former l’équipage de jeunes (ASE et Famille). A partir de janvier rencontres ASE, puis stage à Pâques et en juillet.
  • Possibilité d’organiser un stage pour les adhérents de GN en mai/juin.
Le Conseil d’Administration s’est prononcé favorablement pour la création d’un lieu de vie à terre. 
En effet, face au constat depuis plusieurs années de manque de solution pour les jeunes entre les  2 stages et le départ, puis au retour du voyage, l’idée a émergé de pouvoir pallier à ces difficultés en créant un lieu pour les accueillir et les préparer.
Il y aurait 2 permanents, un porteur de projet et des membres de soutien.
Pour la première année, un accueil de plusieurs mois dès le premier stage en avril/mai et jusqu’au départ se ferait en continu puis au retour de l’expédition. 
3 lieux sont pressentis pour ce lieu de vie, des visites par toute l’équipe concernée devraient avoir lieu les semaines prochaines.
Question autour du lieu de vie à terre : Qu’en est-il du projet de mixité sociale au sein de ce lieu ?
Il n’y a pas  de priorité de mixité sociale dans ce projet telle qu’elle est pensée sur le bateau, mais un désir que ce lieu soit en lien et en interaction avec un extérieur, des personnes intervenant sur des activités. Le budget du Lieu de vie à terre serait indépendant de la gestion des expéditions, comptes différents, etc. Et géré par l’équipe du LVA à terre.
Un RDV avec le directeur du service ASE de l’Essone a été pris pour voir si le département approuve et soutient un tel projet.


Projet pour l’année prochaine: Expédition 2020/2021. Présenté par Morgane et Gséb. 
Après un temps de décantage et de  réflexion pour chacun, une rencontre collective a dégagé l’envie d’une nouvelle expédition pour la plupart des participants à l’expédition précédente 
(7 sur 10). Une équipe est déjà organisée pour une expédition de 9 mois avec un départ mi-septembre et un retour fin juin avec 3 jeunes de famille et 4 de l’ASE. 
Il y aura 2 stages de préparation, un de 2 semaines en avril et un de 3 semaines en juillet. 
Particularité de ce voyage c’est que Morgane et Grand-Seb partent avec leurs enfants en tant que «jeune de famille» (Tanaë et Ewen qui seront âgés de 9 et 7 ans), et que l’escale à Cuba est remplacée par un arrêt à Lupéron (Rep. Dom.) pour des randonnées et une rencontre autour d’un atelier de construction navale et d’un projet agricole en permaculture initié par notre ami Luc Guessard.
Question dans l’assemblée autour de cette nouvelle expédition…(résumé succinct!).
Le commun de tous ces jeunes qui partent c’est la rupture, elle est la même pour tous, sauf que là, sur ce prochain voyage il y aura des enfants avec leurs parents. Comment vont le vivre les autres jeunes ? La question de l’équilibre entre tous ces jeunes se pose.

L’équipe en partance a bien conscience des enjeux relationnels que cela peut poser et elle pourra s’appuyer sur les outils éducatifs déjà en place depuis plusieurs années tels que les groupes de paroles, les contrats...C’est une expérience du vivre ensemble, on avance et on trouve les solutions tous ensembles. C’est avant tout une histoire de groupe plus que de famille.




5 octobre 2019

l'AG de Grandeur Nature le 2 novembre

Bonjour, à tous,
       
L’assemblée générale de ”Grandeur Nature ou la parole des enfants” aura lieu le samedi 02 novembre 2019.
Le rendez-vous précis sera à 13 heures 46.
Le lieu: La salle Tarbouriech à Sète (c’est dans le théâtre de la mer).
Pour Dormir, chacun se débrouille, des lieux existent à Sète: Auberge de jeunesse, «Hostel Georges», le lazaret…
Pour les repas, le plus simple serait que ceux qui le souhaitent, apportent de quoi manger le samedi midi et le soir, pour un pique-nique collectif à partager sur place.

Samedi à 10 h au théâtre de la mer (salle Tarbouriech). Réunion du Conseil d’Administration et de l’équipe.

Samedi de 14 heures à 19 heures: Assemblée Générale
Le programme: Bilan de l’année écoulée.
Rapport moral et financier.
Présentation des projets en 2019/2020.
Élection du Conseil d’Administration pour 2019/2020.

De 19h30 à 21 heures - Repas du soir ensemble.
Discussions – images de la dernière expédition… et des travaux.
Dites-nous votre moyen de transport et si vous venez en train!

Amicalement.            Le porteur de projet,
                                    Christophe Dasnière

Répondez par mail, de préférence !
Mail: grandeur_nature@yahoo.com - Tél : 04 67 43 25 64.
   
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

GRANDEUR NATURE - ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU 02 Novembre 2014

Nom :..................        Nous serons:........ personne(s).

Je serais là à 10 heures : ❒ sinon Heure d’arrivée prévue :.........

Je mange avec vous samedi midi: ❒  Nous serons:........ personne(s)

Je mange avec vous samedi soir: ❒  Nous serons:........ personne(s)

24 juillet 2019

La dernière lettre co…

Nous voilà en Espagne. Benalmadena nous rappelle ce qu'est l'été sur les côtes méditerranéennes avec ses touristes rouges écrevisse, bruyants qui puent la clope et le mojito à plein nez.
Le temps de nous ravitailler et de rafistoler notre bateau. La ville nous oppresse très rapidement, en vieux loups de mer que nous sommes devenus, nous décampons au bout de deux jours. 

On reprend très rapidement notre rythme marin. Le vent n'est pas très présent, la mer est calme, on voit des dauphins au soleil couchant, on profite ensemble de nos derniers moments en navigation.
C'est le 15 au matin que se dessinent au loin  les lignes de Formentera, la première île des Baléares.
Nous sommes contents mais on déchante vite car en une heure de temps dans l'eau, des centaines de petits et gros bateaux, pour la plupart à moteur, ont mouillé face à la plage. La musique résonne, les moteurs ronronnent, les touristes fanfaronnent et les vendeurs de Mojitos sillonnent entre les bateaux.
Nous profitons quand même de cette étendue d'eau bleu turquoise qui s'offre à nous pour nous baigner et plonger, comme un rappel des Bahamas en moins tranquille.
Le 16 nous rejoignons un mouillage plus paisible où nous resterons seulement la journée car nous avons voté et la majorité l'emportant, ce soir là nous ferons des quarts pour rejoindre Andratx à Mallorque.


C'est le lendemain matin que nous découvrons Dragonera à l'ouest de cette île.
On plonge beaucoup et on travaille surtout sur la préparation des bilans et des rapports à rédiger.
Jusqu'au 18 nous remontons la côte en cabotant et profitons des jolis fonds marins, des beaux paysages, des falaises aux allures de calanques, et du temps radieux!
Enfin, le 19 au matin, c'est un petit pincement au cœur, après une ultime plongée pour certains dans ce  dernier mouillage des Baléares que nous levons l'ancre.

Cap sur Cadaquès!
Notre dernière étape avant Sète.
Depuis plusieurs semaines ce nom résonne et représente le début de la fin.
Il nous reste a faire le bilan final ensemble avant de fermer cette jolie parenthèse et de vous retrouver.


11 juillet 2019

Lettre collective de Sao Miguel à Benalmadena: Mickaël et Benjamin


Après trois semaines de randonnées sur les différentes îles des Açores, vos « Grandeur Naturien » mettent les voiles vers le continent. Suite à notre achat des t-shirts “Peter café sport” nous quittons la marina sous le son des cors de Louis et Mick, auxquels font éco les cornes de brume de Yan sur le “Mauritus” (de l’association suisse Pacifique qui travail aussi avec des jeunes) et d’autres voiliers du port, un départ tout à fait discret! Nous décidons avant de prendre le large de passer une dernière nuit dans un endroit sauvage, nous mouillons donc à “Ilhéu do Vila”. Cette île au large de Villa Franca est un cratère de 800 mètres de circonférence formant un cercle parfait, où nous pouvons plonger. Nous avons découvert dans cette plongé, un tout nouvel univers, celui des vestiges d’une éruption volcanique, c’était grandiose! 
A un moment on se faufile entre des falaises dans un passage d’1,20m, l’endroit est magnifique mais un peu dangereux à cause de la houle qui nous emporte d’un côté et de l’autre de la faille. 
Témoignage de Louise: “Pendant la plongée je n’étais pas très à l’aise car déjà je ne plonge presque jamais. Je ne  faisais pas toujours les bons gestes et au moment de passer dans la faille je me suis retrouvée dans les remous. Ben et Mick sont venus me récupérer et ça m’a rassuré. 
Après ce petit moment de panique je n’ai pas réussi à profiter pleinement de la plongée.”
Ça y est au-revoir les Açores. Nous partons pour le continent, au près pour commencer et accompagné par un ballet de baleines (cachalots et orques). 
La mer est mouvementé et a eut raison des estomacs de certains qui se sont affalés sur le pont. Après trois jours de navigation sportive nous retrouvons enfin le soleil et le grand largue pour le plaisir de tout l’équipage. Nous bénéficions des mêmes conditions pendant deux jours mais petit à petit le vent mollit et nous finissons par faire une journée de moteur pour arriver au détroit de Gibraltar
“NOUS REVENONS SUR NOS PAS !!!”

Voici les ressentis de tout le  monde pour ce moment:
Tim: Ça fait quand même bizarre, 9 mois qu’on est partis, je n’avais pas envie de revoir Gib. mais je suis quand même content.
Loanito: ça fait bizarre de quitter l’atlantique qui nous a accueilli pendant 9 mois. De laisser tout ce qu’on a découvert derrière nous pour retrouver des paysages que l’on connait et retourner en France. Ça me fait prendre conscience que la fin du voyage arrive vite. 
Océane: le détroit de Gibraltar c’est une porte magique par laquelle nous sommes passé il y a 9 mois. 
Ainsi repasser dans le sens inverse, c’est “revenir à la vrai vie”, comme on dit à bord!
Loanita: je trouve que comme on a vu des dauphins c’est un contraste (il y a des cargos partout).
Louis: moi franchement ça me fait rien, je suis juste content de retrouver la Méditerranée.
Amélia: c’est la première fois de l’expé que je retrouve des paysages familiers. Au fond ça ne change pas grand chose.
Mickaël: ça me rend heureux et triste à la fois. Heureux car je suis fière de nous et triste, triste que ça se finisse.
Michel: traditionnellement Gib. c’est toujours le moment pour moi d’avoir presque ramené le bateau en sécurité. Les grandes navigations sont faites, reste plus qu’à remonter l’entrée de mon jardin.
Elio: pas grand chose car je sais que j’y repasserai dans ma vie.
Ben: ça me fait réaliser que ce mois et demi à bord passe très vite et me donne envie de profiter pleinement de chaque moment avec ce super équipage.
Louise: Gib. ne me fait pas grand chose mais pendant mon quart, au levé de soleil c’était magique.
Maya: ça m’a ému de boucler ce tour, je suis fière est contente de l’avoir fait avec ces gens là. 

Conclusion: les cétacés venaient nous voir souvent, ils sont accompagné de la même magie que celle qu’ils nous procuraient au début du voyage. 
Après 9 mois on peux dire que l’équipage est bien rodé et vie dans une bonne humeur palpable.  
Durant cette navigation le groupe est resté dans une bonne énergie malgré la perte du safran bâbord, l’alternateur bâbord qui ne fonctionne plus, l’anémomètre qui s’allume une fois sur deux, les 2 robinets de la cuisine nous ont lâché ainsi que la pompe à pied…. Et oui grandeur nature est aussi sur une fin de voyage et lui aussi demande de l’attention.
Voilà pour l’avant dernière lettre collective, on se retrouve dans 17 jours pour certains.

Mick et Ben.

9 juillet 2019

Position du bateau le 09/07

Position 36°13 Nord - 07°18 Ouest.
Demain le détroit de Gibraltar.

6 juillet 2019

Position du bateau le 06 juillet

Vent WNW 10 noeuds, vitesse du bateau 6 noeuds. TVB!