Année 2012-2013

www.flickr.com
associationgrandeurnature photos Plus de photos de associationgrandeurnature

28 mars 2013

Lettre collective Du 16 au 26 mars : Conte de Silver Bank

L’histoire de ce deuxième séjour sur le banc d’argent vous sera raconté par Marec et Mike. Avec Nina, Kevin, Marion et moi (Mike) on est allé accueillir Marec celui qu’on appelle le superviseur à Samana. Il vient nous rejoindre avec des supers pouvoirs de supervision et de superaudition. C’est un homme normal sauf qu’il a des supers grands yeux pour sa supervision et des oreilles géantes pour sa super audition. Et nous voilà en navigation pour le banc d’argent n°2. L’équipage depuis cinq mois est toujours à bord sauf qu’il y a avec nous cet homme aux grands yeux et aux grandes oreilles. Nous allons vous raconter les dix jours que nous avons passé ensemble avec lesbaleines et cet homme aux pouvoirs surnaturels. Le voyage aller jusqu’aux baleines était très agité et Marec n’a pas pu se servir de ses pouvoirs car il est tombé dans un coma profond de deux jours. Il n’a pas supporté l’agitation de la mer ni d’être assommé par un bout de la grand voile. Arrivée sur place notre occupation habituelle est de naviguer jusqu'à la tombée de la nuit à la recherche des baleines de Jubartes ayant elles aussi des supers pouvoirs. Elles nagent et dansent dans l’eau comme des hirondelles malgré leurs 60 tonnes dont 40 de leur intelligence. Elles peuvent repérer un cheveu sur la surface de la mer et entendre un bruit a des kilomètres et chanter comme une cantatrice, même Christophe au mieux de sa forme ne leur arrive pas à la caudale. Tous ces sauts, ces souffles et natations partagées avec les baleines sont dans la caméra mais aussi gravés dans notre mémoire. Nous repartirons chacun avec ces images qui viennent du fond de la mer et qui arriveront sur terre. Une fois pendant la navigation nous avons vu Thierry se lever d’un coup en criant : « Une patate géante » ! Kévin et moi (Mike) les grands amateurs de frites avons cru que nous mangerions des frites ce soir !! Eh ben non, c’était une patate à plusieurs yeux (patate de corail) qui a failli être notre destination finale. Ouf, le voyage continue ! On a effectivement failli s’échouer comme notre voisin (ami et ancienne maison de Christophe) le Polixeny. Revenons à notre homme aux pouvoirs magiques. Qu’est-il devenu ? Est-il toujours a bord ou a-t-il chaviré sur la patate puis emporté par une baleine aux yeux d’argent ? L’équipage va nous renseigner à l’aide d’un questionnaire que nous avons rédigé tous les deux (Mike et Marec) !! Question 1 : Avez vous Marec à bord, l’homme aux grands yeux et aux oreilles géantes ? KEVIN : Oui je l’ai vu ! MARION : Oui je l’ai vu, un peu mon neveu c’est mon co-cabinier je le croise tous les soirs dans la cabine et c’est qu’il est bavard le bougre mais moi aussi. CHRISTOPHE : oui THEO : Oui je l’ai vu a bord. SIMON : Oui je l’ai vu dans sa cabine, dans l’eau et un peu partout. NINA : Oui je l’ai vu. THIERRY :Oui, Oui, j’ai aperçu Marec aux grandes oreilles et à la supervision à bord de Grandeur Nature. KELIG : Oui mais je n’ai pas vu ses grandes oreilles et ses yeux non plus car ils étaient cachés par ses lunettes. EVOLENE : Oui je l’ai vu. CHARLES : Oui j’ai vu Marec à bord on a même vécu 10 jours ensemble. MAREC: Oui je l’ai aperçu, il laisse traîner ses grands yeux et ses grandes oreilles un peu partout. MIKE :quelle question….j’ai fait la lettre co avec !! Question 2: Si oui que t’a-t-il apporté personnellement et aux dix personnes magiques qui t’entourent pendant ces dix tonnes.. euh pardon ces dix mois ? KEVIN : Il m’a apporté de la joie et de la bonne humeur grâce a lui j’ai le sourire. Pour l’équipage, il a aussi apporté de la joie et de la bonne humeur. MARION : Une lanterne de plus pour éclairer mon chantier. Pour l’équipage une parole réconfortante et un regard neutre. CHRISTOPHE : Pas sa supervision car il l’avait oubliée a la maison. THEO : Des conseils a moi et aux dix membres de l’équipage quand il y avait des embrouilles. SIMON : A moi une lumière sur l’avenir et des renseignements pour mes études et il a apporté a tous une personne à qui se livrer. NINA : Des réponses aux questions que je me posais. Pour l’équipage c’est bien qu’il soit a bord. Je suis content pour lui car il est train de réaliser son rêve. THIERRY : Il m’a apporté sa supervision ce qui est pratique pour les patates de corail. Il est super coule ce qui est bien pour la plongée. Pour l’équipage un peu de fraîcheur de l’hiver de mêtropole et en échange il repartira avec des rougeurs d’ici. Grâce à lui on a de la meilleure eau car il nous a apporté un filtre. En bref, il est super, man ! KELIG : Pour moi pas grand-chose. Pour l’équipage plein de conseils à chacun par le biais des entretiens individuels et par les discussions informelles sur le bateau. EVOLENE : De l’aide pour mes questions. Puis il me fait réfléchir sur mon avenir en m’apportant des informations sur les métiers qui m’intéressent. A l’équipage, il a donne de l’aide à chacun d’entre nous. C’est quelqu’un de l’extérieur qui peut voir les choses d’un autre angle. CHARLES : En discutant avec lui j’ai eu une idée plus précise de ce que je vais faire en rentrant. Pour l’équipage : de sa présence des moments agréables et plein de réponses a chacun d’entre nous. MAREC: A moi pas grand-chose mais l’équipage m’apporte beaucoup. MIKE :Plein de choses ça va me faire bizarre son départ même si on a pas vécue beaucoup de temps ensemble !! Pour l’équipage il a apporté énormément de choses cet homme est incroyable !!! Question 3 : Qu’est-ce que tu retiens de ce deuxième séjour baleine ? KEVIN : Un baleineau qui m’a fait sourire, je l’ai adoré. MARION : Un balai des baleines. Leurs regards, l’échange fort du 23 mars au matin le jour ou désormais rien ne sera plus pareil. La confiance que nous ont accordé les baleines et les plongées a la découvertes des tunnels avec Thierry. CHRISTOPHE : Qu’il y avait plein de baleines et c’était chouette. THéO : C’est toujours magnifique les baleines, on a beaucoup de chance d’être ici. SIMON : Le moment après avoir passé dans un tunnel. J’ai eu un voile noir qui est passé devant les yeux et je pense que j’ai failli m’évanouir car je n’avais plus d’air. NINA : Il y a des baleines. J’ai appris sur elles et je me suis intéressée. C’est assez impressionnant comme mammifère marin. THIERRY : Le 23 au matin. La séance de mimétisme avec un baleineau de quatre mètres et sous la surveillance des sa maman qui mesurait douze mètres. Ce fut vraiment un échange entre les mammifères marins et les humains. En gros c’est énorme. KELIG : La rencontre du 23 mars. C’était complètement magique de pouvoir passer autant de temps avec un baleineau et sa mère. Il y a eu vraiment un échange de mammifère à mammifère. Le seul truc qui nous manque c’est la communication. EVOLENE : J’ai encore plus d’images de baleines dans ma tête et l’on voit bien qu’on a besoin des autres et qu’on doit aider les autres pour pouvoir nager avec les baleines. CHARLES : Je retiens qu’on a fait encore plein de rencontres avec les baleines dont une très marquante ou les nageurs sont restés deux heures avec les baleines (le 23 mars). MAREC: Tous les jours j’en ai pris plein les mirettes. Je me transforme chaque jour un peu plus en cétacé. MIKE : C’était le 23 mars qui m’a fait réagir dans ma tête, il s’est passé des choses, grâce a une baleine et un baleineau extraordinaires Question 4 : As-tu vu la baleine aux yeux d’argent ? KEVIN : Non je ne l’ai pas vu! MARION : Oui. CHRISTOPHE : Non je ne l’ai pas vu, mais un couvreur m’a parlé de toit. THEO : Non. SIMON : Non. NINA : Non je ne crois pas. THIERRY : Non je ne l’ai pas vu, mais elles m’ont toutes apporté de l’or dans les yeux. KELIG : Non. EVOLENE : Non CHARLES : Non je n’ai pas vu la baleine aux yeux d’argent. MAREC: Oui elle est dans mes yeux gravés a jamais et dans mes pensées depuis longtemps. Elle vit avec moi et m’accompagne partout ou je vais. MIKE : Non je n’ai pas vu la baleine aux yeux d’argent, mais j’ai vu le banc d’argent! Question 5 : Si tu ne l’as pas vue à quelle baleine offrirai-tu le titre de la baleine aux yeux d’argent ? KEVIN : Un baleineau car il s’amusait avec moi, il faisait les mêmes gestes que moi. CHRISTOPHE : Véronique parce que c’est ma baleine à moi, mais elle n’est pas là parce qu’elle bosse. THEO : Quand j’étais tout seul avec une mère et son baleineau. SIMON : Le 23 mars au matin une baleine et son baleineau très joueur et très patient. NINA : Le 21 mars dans l’après-midi, parce que la mère et le baleineau me regardaient, ils étaient tout calmes. THIERRY : Je n’ai pas de préférence je leur offre toute les yeux d’argent. KELIG : Celle du 23 mars. J’offrirais les yeux d’argent à la maman parce que c’est elle qui a tout décidé. Si la maman n’avait pas eu envie, on n'aurait pas pu vivre tout ça. EVOLENE : Elles sont toutes superbes. Je ne veux pas les juger par rapport au temps qu’elles ont passé avec nous et au comportement qu’elles ont eus, mais chaque rencontre était magique. CHARLES : Ma première rencontre avec ma baleine. Là j’ai vu ses yeux d’argent. MIKE : À un baleineau et sa mère du 23 mars, il faisait le même geste que moi c’est inoubliable, c’est graver dans ma tête et sur un disque pour le film de fin de voyage ☺ !! LA TRANSFORMATION DE CHACUN : - Thierry s’est transformé en David Hasselohf - Kélig communique avec les patates de corail. Est-ce un nouveau pouvoir ? - Christophe est un vieux sorcier qui communique avec les baleines depuis 25 ans ! - À force de regarder les baleines dans l’eau, Marion a pris un coup de soleil sur les fesses et s’est transformée en panneau solaire ! - Marec se transforme petit à petit. Ses oreilles deviennent des pectorales et ses gros yeux deviennent des yeux d’argent ! - Mike ne dit plus de gros mots, il aime discuter littérature et poésie avec Christophe. - Simon s’est transformé en homme de l’Atlantide et aucun tunnel de corail de Silver Bank ne lui est inconnu ! - Kévin n’a plus peur des baleines et se transforme en baleineau dés qu’on approche une baleine. - Théo s’est transformé en végétarien confirmé, et partage son amour des légumes avec les baleines. - Nina est tellement contente de vivre que son sourire, éclaire le Banc d’Argent même la nuit. - Charles parle de nature sans cesse,des plantes commencent à sortir de ses oreilles. - Èvoléne s’est transformé en sirène, sans baleines,sans corail, sa vie n’est plus qu’une entaille ! Après une navigation de 2 jours, ce qui est beaucoup pour aller de Silver Bank à Samana. Nous avons eu le vent dans le nez, nous étions obligés de tirer des bords. Arrivés à Samana, le 26 à 20h35, nous mettons l’annexe à l’eau. Marec boit une dernière tisane, puis arrive les «au revoir». Mike accompagne Marec à terre avec Christophe. Nous restons avec Marec jusqu'à qu’un taxi arrive au revoir Marec, merci pour tous ce que tu nous as apporté pendant ces 10 jours ! On se retrouve en juillet, avec tous, une tête différente ! à bientôt ! Mike et Marec.

16 mars 2013

la lettre de Marion et Simon


Bonjour chers adhérents, familles, amis, avec Marion nous sommes chargés de vous raconter ces 15 derniers jours, ce que nous allons faire avec plaisir.
Tout d’abord, reprenons là où Charles et Evolène s’étaient arrêtés, c’est-à-dire le 28 février au petit matin. Nous sirotions notre petit thé, café ou chocolat sur le pont à Goyave avec le lever du soleil, quand soudain retentit le sifflement de Marion. Kélig, Mike et Evolène sautent dans l’annexe et 5 min plus tard, Marion est à bord. Retrouvailles joyeuses, Marion est contente de nous voir et nous aussi. Dès son arrivée, on la plonge dans les bilans, belle entrée en matière ! Le bilan, c’est l’occasion pour les jeunes de faire une auto-évaluation de leur place et de leur investissement à bord et d’en discuter individuellement avec Kélig, Thierry, Ludo, Christophe et Marion tout juste arrivée. Ce coup-ci, les bilans ne témoignent pas d’une énergie débordante du côté des jeunes. Mais Marion arrive avec le plein. Le plein de quoi ? Le plein d’énergie positive ! D’ailleurs, elle a lancé la mode de la minute sport quotidienne. Le rendez-vous a lieu sur le pont, en fin d’après-midi, quand le soleil ne tape pas trop fort, avec une moitié de l’équipage, et tout cela en musique ! Autre source de dynamisme, nous préparons une nouvelle escale : la République Dominicaine. Et qui dit Rép Dom, dit Samana, Banc d’Argent, et baleines ! Malheureusement, Ludo ne sera pas avec nous à cette escale, il nous quitte à Goyave, il prend la direction du Mexique.
Après avoir fait les pleins de fruits et légumes, nous pouvons appareiller, cap sur la baie de Samana. 4 jours et 4 nuits de navigation plus tard, nous apercevons les nombreux cocotiers de Rép Dom. L’escale à Samana est courte mais intense. On va voir le musée de la baleine, manger une petite glace avec le spécialiste du bord, Christophe, faire des grosses courses au marché, tout plein de fruits et légumes locaux, une multitude de goûts et de couleurs ! On va aussi acheter du chocolat Munné et du « Flan de leche », longuement décrits comme plein de vers pour le chocolat et comme une substance inconnue à base de sucre pour le flan. Les infos viennent de Christophe et Kélig, mais en fait tout cela est assez bon, mais bourré de sucre.
La mission principale est quand même le permis, que Christophe va demander, ou plutôt exiger, car il vient là assez souvent et surtout depuis longtemps, la première fois c’était il y a 25 ans avec la Baleine Blanche.
Simon


Je reprends donc la plume après Simon pour vous conter la suite de nos aventures. Comme le disait mon prédécesseur, nous obtenons, grâce à l’espagnol parfait et à l’expérience de Christophe le permis pour aller sur Silver Bank. Car oui, le but de cette escale est bien d’aller nager avec les baleines à bosse sur ce fameux banc de sable à 90 milles au Nord Ouest de Samana.
Nous arrivons donc le 8 mars dans les eaux turquoises du Banc d’Argent, après 28h de navigation dont 18h de moteur à cause des vents contres…
Pour vous donner une idée, Silver Bank c’est un banc de sable au milieu de la mer où les fonds passent de 3000m à 20m. Il s’étend sur plus de 70km de long et est protégé par une grande barrière de corail, et qui offre un sanctuaire privilégié pour la reproduction des baleines, près de 3000 viennent ici tous les ans à la même époque. Le mouillage est installé sur une tête de corail juste à côté d’une épave, le Polyxeni naufragé ici il y a plus de 30 ans. Grandeur Nature, l’épave, trois bateaux charters (les seuls à avoir l’autorisation à venir sur le banc) sont les uniques reliefs qui dépassent de l’eau dans un décor où l’horizon règne à 360°.
Nos journées sont rythmées par les plongées sur Polyxeni ou les patates de corail, les sorties baleines, et par les nouvelles responsabilités, qui ont changé il y a peu. Théo sera désormais responsable des moteurs, Evolène du journal, Charles et Simon du matelotage et de la peinture, Nina de la sécurité à bord et de l’annexe, Kévin du panneau solaire et des réserves d’eau, et Mike de l’intendance. Toutes ces nouvelles responsabilités occupent nos matelots (enfin plus ou moins).
Les 4 premiers jours ont été consacrés à l’observation des groupes de baleines en raison de la météo (houle et vent), puis enfin, ont eu lieu des rencontres sous-marines. Et là je peux vous dire que des cœurs ont battu, que l’émotion nous a submergé les uns après les autres… Des baleines, des baleineaux, toujours plus près, toujours plus intenses !
C’est avec regret que nous reprenons la direction de Samana, après une semaine passée sur le banc. Mais c’est plutôt chouette de se dire que nous le retrouverons dans moins de 48h ! En effet, nous allons récupérer Marek, notre psychologue et superviseur qui passe 10 jours à bord pour le bilan de mi-parcours.
Marion

Nous laissons maintenant la parole aux équipiers…
A la question « Comment décrirait-tu l’ambiance à bord ? », ils ont répondu :


Charles : « elle est au bon plein ! J’ai surtout envie de parler de l’ambiance que crée les baleines. Tout le monde se sent bien, mais tout le monde ne réalise  pas ce qu’on est en train de vivre, c’est parce que depuis le début du voyage on fait des trucs de tarés, du coup, ça ne doit pas trop impressionner mais moi les baleines ça me fout sur le cul ! »

Christophe : « salée, humide et chaude, avec un grand corps noir et des nageoires blanches. »

Thierry : « l’ambiance est bonne à bord, c’est peut-être l’effet baleine, on sent qu’on est pas les plus gros, ni les plus fort, mais en groupe on peut faire de grandes choses et puis on commence à bien se connaître depuis le temps. Pourvu que ça dure…

Kélig : « elle est pas trop mal, c’est plus léger. Je pense que l’arrivée de Marion, avec son positif, son humour, sa dérision, et le fait qu’elle ne soit pas impliquée dans la vie quotidienne depuis 5 mois redonne du souffle. Et en parlant de souffle, je pense que les baleines y sont aussi pour quelques chose. En tout cas moi, Marion et les baleines me font beaucoup de bien et mon état d’esprit influe forcément, tout comme les autres, sur l’ambiance du groupe. »

Simon : « l’ambiance est sympa, on fait tellement de choses qu’on a pas le temps de s’embrouiller ! Et puis Marion arrive pleine d’enthousiasme, je pense que l’ambiance a changé en bien depuis son arrivée. »


Théo : « amélioré, je sens que tout le monde est plus détendu, peut-être grâce aux baleines, j’espère que ça va rester comme ça même après. »

Nina : « d’un point de vue personnel, je pense que ça a fait du bien à tout le monde qu’il y ai une nouvelle personne à bord, avec de l’énergie positive, ça motive ! Et puis les baleines c’est un moment intense, fort et vivre ça ensemble ça nous soude ! »

Mike : « l’ambiance est meilleure depuis un petit moment, l’arrivée de Marion est énergisante, a donné du bonus, c’est-à-dire plus d’activité et à moi, ça m’a permis de travailler sur mes cours de 4éme. Il n’y a plus de mauvaise ambiance comme au début, à part Kévin qui fait souvent son gamin. »

Kévin : « ca va mieux, tout le monde s’entend mieux avec tout le monde à force de se connaître et de mieux se parler. Ca me plait l’ambiance quand tout va bien. »

Marion : « je ne suis témoin que des 15 derniers jours mais je trouve qu’il y a à bord un vent favorable, des envies et des intérêts qui naissent… Peut-être aussi des prises de conscience, notamment par rapport à l’esprit de groupe qui je trouve ne se fait pas encore franchement ressentir. Mais à la moitié du voyage, j’ai bon espoir sur tout ce qui peut encore se produire ! en tout cas, en ce qui me concerne, je suis contente de vivre ce que je vis, de faire ce que je fais, d’être là où je suis ! »




Evolène : « Je trouve que ça va plutôt bien, et l’arrivée de Marion ca a redonné un nouvel élan. Mais je n’arrive pas encore à faire des choses pour faire circuler de l’énergie dans le groupe, pour qu’elle ne vienne pas que des adultes. De mon côté je me sens bien dans le voyage mais j’aimerais que ça soit un ensemble pour tout l’équipage. En ce moment, le fait d’être aux baleines nous fait passer des bons moments ensemble. » 

8 mars 2013

Samana

Bonjour à tous,
Le bateau est arrivé hier à Samana, république Dominicaine, l'autorisation pour aller prendre un thé avec les baleines a été accordée, tout va bien!

2 mars 2013

Départ de Guadeloupe

L'équipage est parti hier (vendredi 1er mars) de la Guadeloupe en direction de la République Dominicaine avec à son bord Marion qui a remplacé Ludo.