Année 2012-2013

www.flickr.com
associationgrandeurnature photos Plus de photos de associationgrandeurnature

29 mai 2019

Le 29/05 à 14:28

Les voilà à mi-parcours de leur navigation. Ils ont retrouvés les flux de vent promis par les dépressions nordiques. Ils avancent donc à 7-8 noeuds au portant. Super conditions de traversée avec une belle fenêtre météo qui s'annonce cette semaine.

27 mai 2019

Le 26/05 à 15:49

Après être remontés au Nord pour aller profiter du vent des dépressions, notre équipage met le cap sur les Açores.

23 mai 2019

Le 22/05 à 23:27


Et ils avancent!!!
Après un départ très mou (le vent n'était pas au rendez-vous), qui les a obligé de supporter le ronron des moteurs, et faire une dernière escale  sur une île du nord des Bahamas pour reremplir les réservoirs, ils ont trouvé le vent et filent maintenant plein Nord à 10 noeuds.
Waouw, ça décoiffe!!!

21 mai 2019

Départ pour la grande traversée!!!

Salut à tous,
Le bateau quitte aujourd'hui même Nassau avec tout l'équipage à bord (je vous rassure, aucun téméraire n'est resté sur une île déserte des Bahamas).
Les cales sont  bien remplies de céréales et de boites de conserves. Peu de légumes frais en revanche, car ici selon leur mots : "les conserves font moins peur que les fruits et légumes frais".
Après trois brèves journées de ravitaillement, les voilà donc partis, pour la grande traversée de l'atlantique qui les conduira jusqu'aux Açores.
Battront-ils notre ancien record de vitesse de traversée retour (16 jours), ou bien celui de lenteurs (26jours)?
C'est le moment de faire vos paris.
En tout cas pour l'instant ils partent dans un régime on ne peut plus pétolisé, avec un surplus de gazoil au vu du calme qui les attends .

AFFAIRE A SUIVRE

Ismaël

20 mai 2019

Nouvelles des Bahamas par Tim et le Loan

Amis, familles, adhérents et autres terriens.


Nous voilà de nouveau en navigation, nous avons laissé Cuba derrière nous afin de nous diriger vers les Bahamas.
La première île que nous rencontrons est Great Inagua qui nous permet de faire les papiers d’entrée et qui nous donne un avant goût de ce qu’est la plongée aux Bahamas. On découvre, émerveillés, l’eau turquoise qui se reflète sur les nuages et même sur les oiseaux.
Avant de lever l’ancre, cap sur Hoggsty Reef, l’unique atoll de l’Atlantique Nord. Encerclé par des récifs et des épaves, c’est un îlot et son petit phare qui nous accueille. Le temps de ramasser quelques coquillages et d’explorer le reste des navires échoués et on repart, cette fois ci pour Castle Island. 


Les grandes plages de sable blanc de cette île, sont dominées par un phare magnifique et imposant. Certains plongent et s’aventures dans une nouvelle épave où les habits et la vaisselle sont toujours là, tandis que d’autres font le tour de l’île à pied et découvrent une lagune et ses flamants roses. Puis vient le moment de s’en aller, mais les voiles ne se gonflent pas, il n’y pas de vent, on avance lentement, nous n’avons donc pas le temps de s’arrêter à Little Bird Rock, après une nuit de quart, on arrive à Conception Island. Entre ses fonds marins et sa mangrove en eaux claires, l’île est un véritable oasis sous-marin qui nous permet 2 jours de belles plongées avant de repartir pour Allan’s Cay. 


Il n’y a toujours pas de vent, et en plus il pleut. On mouille sur l’île aux iguanes à l’écart des autres bateaux, puis nous débarquons sur la plage, et nous découvrons les gros reptiles vivants ici. Ils viennent en courant vers nous, ce qui fait peur à plusieurs d’entre nous. 


Après les avoirs bien observé, nous somme partit pour New Providence. 20 miles plus tard, on jette l’ancre sur des hauts fonds et on passe la nuit ici avant de repartir pour Nassau. 
On redécouvre la ville, ses bruits, ses odeurs et sa pollution. 

Nous voilà de nouveau dans une Marina (à 100 $ la nuit), on prépare le bateau pour la traversée retour et nous sommes choyés par nos voisins Canadiens, Annette et François qui font de cette escale technique, un moment d'amitié, merci à eux! 
Demain on quitte les Bahamas, on quitte les Caraïbes qui nous accueillent depuis un bon moment, on quitte l’Ouest de l’Atlantique pour rejoindre l’Est, pour rejoindre l’Europe.

Tim et le Loan

6 mai 2019

Dernières nouvelles de Cuba par Elio et Océane

Salutations amis Français !

Ici chaleur, moustiques et système Cubains nous font pleinement vivre cette escale. D'ailleurs le peu de photos postées sur le blog reflète la lenteur de chaque actions entreprises ici. Les versions des sites sont anciennes, la connexion est lente (pour que l’État Cubain puisse facilement contrôler) et les ordis un peu dépassés. Alors excusez-nous pour ce peu de nouvelle ! Mais sachez qu'en contre-partie nous profitons à fond de ce pays si riche humainement parlant. Nous avons rencontrés quelques voisins Français à la marina mais avec grande déception nous n'avons pu accueillir nos amis Cubains sur le bateau, le gouvernement interdit aux Cubains de monter sur les bateau.
Voici les résumés des deuxièmes randos où nous sommes restés dans les 20 km alentours de la Vita :

Avec du retard Elio, Maya et Michel partent en randonnée chez Elio à Gibara. Il a fallu attendre que les antibiotiques soignent le début d'angine d'Elio.
Nous partons donc avec deux jours de retard. On prévoit peu de marche pour ne pas fatiguer le convalescent. Arrivés chez Elio, nous sommes reçus comme des amis par ce vieux pêcheur de 77 ans pour qui nous ne sommes pas des étrangers, mais des marins.
Gavés de mangues, de porc et de gentillesse, nous nous sommes baignés, avons beaucoup lu et nous sommes un peu promenés.
Beaucoup de discussions avec Elio. Pas mal d'instants contemplatifs devant la mer.
Merci au vieux pêcheur!
Elio, Maya et Michel

Mickaël raconte :
Nous sommes partis mardi après-midi, direction la maison de José et Norbelis, une famille Cubaine rencontré la semaine dernière par Amèlia et Loan. On leur offre plusieurs cadeaux, on aide José à travailler dans ses champs et on mange beaucoup de mangues. Jeudi matin, nous quittons la maison afin de se diriger vers Melones. Arrivé sur place nous rencontrons un ami d'Océ et Tim : Pipo, qui nous accueil sous les manguiers et chez qui on restera jusqu'à la fin de la rando. Nous avons beaucoup rigolé avec Liz et Yerlandes, les enfants de la famille, avons eu un avant goût du 1er Mai, fait du billard, dormi dans une bergerie...
Amélia, Louis, Mickaël et Loan

Timothée résume :
Nous sommes restés 5 jours avec une famille qu'on a rencontré à la première rando. J'ai trouvé un bon ami qui s'appel Lorenzo. On a bien aimé rester avec la famille, ils nous ont appris à utiliser un lance-pierre pour tuer des tourterelles, ils m'ont appris aussi plein de mots en espagnol. Et aussi à pêcher, à jouer aux dominos, visiter des grottes. J'ai trop aimé ces moments collectifs. Et aussi ça m'a fait plaisir de passer un moment avec Neli, Jorge et Roberto.
Tim, Océ, Loanita

Ensuite nous nous sommes retrouvés 2 ou 3 jours au bateau, le temps de réaliser tout le nécessaire avant de repartir en rando. En fin de journée, quand la chaleur tombe, certains en profite pour aller courir, histoire de sortir de la marina. On a beaucoup à faire mais on prend quand même le temps de tous se retrouver autour d'eau fraîche, grâce aux glaçons offerts par la marina. Et oui après tant de péripéties, il faut bien se partager nos récits ! Les dernières randos nous ont permis de conclure le travail collectif, sur nos présentations de Cuba.
Voici quelques retours sur ces randos :

Une randonnée entre fille et bien ça ne change pas grand chose. On a rejoint la famille Gonzalez pour l'anniversaire de Jorge. Ils ont égorgés une biquette pour l’occasion. Pour le 1er mai on a voulu assister au défilé de Holguin mais on l'a manqué. A 10 heure du mat' ils avaient déjà remplacé les pancartes par les bières. Nous on a profité de ce rassemblement festif au stade pour visiter le centre-ville plus calme. Ce jour-là on rentrera sous la pluie. Puis on finira les deux jours un peu avec la famille et un peu entre nous. Loanita décide de rester habiter dans la famille. Tandis que Maya voudrait rentrer chez elle. Océane deal mangues et cocos contre des pommes bio.
Loanita, Maya, Océ

Nous sommes allés à Gibara chez Elio, un ami pécheur de Christophe. Ce pécheur est un vrai personnage, ce qui nous a valu beaucoup de fou rire (qui partaient souvent de pas grand choses)
Il se passera plein de mésaventures jusqu'au dernier jour, où Louis s'est fait voler son sac de rando. Mais malgré tout ce bazar, nous avons quand même pu visiter 3 musées (architecture ancienne, histoire de Gibara et de la faune Cubaine ). Le retour se fera tranquillement en quelques temps, on se fera prendre en stop par un camion-benne qui nous emmènera jusqu'à la boulangerie de Vita qui est à quelques mètres de la marina.
Conclusion : Elio est un personnage certes, mais il est surtout et avant tout une personne avec un grand cœur et très accueillante. Pendant cette rando nous avons été en immersion dans la vie Cubaine.
                                                                                       Louis, Amélia, Loan, Elio

Nous sommes partis de Vita et arrivés a Mayari pour y rencontrer une légende (Koki le pote de mich). Pour Mich les 2 premiers jours ce passeront dans son lit car il a chopé la crève quand nous étions au lac et que l'on est resté sous la pluie presque à poils. Pour Tim et Mick ils paseront tout leur temps à jouer avec les enfant de la famille (Tim joue beaucoup au foot, Mick fait une fresque pour Koki. Nous sommes partis voir le premier mai malheureusement ce ne sont que des slogans de propagandes qui sont criés à une foule très remontée. Résultat Tim s'est fait de bon pote, Mick a fait une belle fresque et Michel à retrouvé son pote qu'il va aider à venir faire un tour en France.
 Michel, Mikaël et Timothée


Ce sont après ces dernières randonnées que l'on quitte Cuba en direction des Bahamas. Mais avant ça il faut faire le plein des produits frais au marché de Freyre. Nous avons été escorté par Alina et son père, des amis de Michel. De bons fruits et légumes sont désormais à bord, c'est à coup de batidos et bananes fris fait maison que nous terminerons cette escale riche en rencontre et en émotion. Nous quittons aujourd'hui la marina de Vita.
Au planning pour les deux semaines à venir : plongées, détente et navigation parmi les poissons et les îles désertes. Nous n'aurons pas accès à internet jusqu'à Nassau (ville de ravitaillement avant la traversée de l'Atlantique).
Elio et Océane