Année 2012-2013

www.flickr.com
associationgrandeurnature photos Plus de photos de associationgrandeurnature

23 janvier 2009

la lettre de Morgane et Olivier



Bonjour à toutes et à tous.

On va vous raconter ces deux dernières semaines… On a vécu tellement de choses !! Et puis attention hein ? ce sont deux semaines fortes en scoops !!! Vous êtes prêts ? OK :
Tout commence par notre passage en pays Rastafaraï : La Dominique. On peut le dire, on a tous adoré ; la Dominique, ce sont les cocotiers, les rivières, les bains d’eau chaude, les pamplemousses à gogo, les arcs en ciel à foison, la découverte du cacao ( hum, les délicieux cacoty) , les calebasses… on nous en offrira même !!
Pendant que l’exploration de l’île se faisait par petits groupes (équipés de hamacs et de bâches), sur le bateau, on a sorti la caisse à outils pour réparer notre maison flottante. Le soir on grattait la guitare, on poussait la chansonnette. Bien sûr on a profité des belles plongées afin de se préparer pour aller voir les baleines. Et on ne vous parle pas des joies de naviguer sur le petit catamaran gonflable que nous avons à bord, ce serait trop long !!!
Olivier : « En résumé, la Dominique est un pays ouvert qui est prêt à te faire plein de faveurs, on y rencontre des gens qui sont prêts à te donner beaucoup de choses. Ils sont tranquilles et gentils ; en Dominique, tout est calme, là-bas, tu as tout ton temps. »
La Guadeloupe : On y a fait escale pendant trois jours. C’est là que se dérouleront plusieurs choses importantes :
Premier scoop : Luidgi accueille son père et sa petite famille, sa grand-mère, sa tante Mylène sur le bateau. Luidgi : « J’ai bien aimé revoir mon père après trois ans sans sa présence. J’ai pu raconter mon projet, mes envies de venir chez lui. J’ai bien discuté avec lui. Quand j’ai vu ma grand-mère et ma tante, ça m’a fait plaisir. J’ai beaucoup parlé avec eux. C’est dommage que je n’aie pas pu rester avec eux, mais espérons que je les revoie en France. »
Pendant ce temps, le groupe est parti à la plage de Sainte Anne. On y a rencontré des gens et on a fait du foot. On s’est régalés avec la découverte des sorbets cocos. C’était dimanche, jour de carnaval (car ici aux Antilles, le carnaval débute début janvier et a lieu tous les dimanches). Les bus ne fonctionnaient pas, du coup on est rentrés en stop et on a fait une super rencontre (un graffeur professionnel dont le travail a émerveillé Jean-Baptiste).
C’est aussi en Guadeloupe qu’on apprendra qu’Olivier est réellement un fan incontestable des pâtes à la Carbonara. Et (ce sera le second scoop) que l’itinéraire du voyage change et que l’équipage retournera en France avec le catamaran !!!
Voici une retransmission des réactions de l’équipage :
Ben : depuis les premières discussions avec l’équipe, je suis pour un retour en France en bateau cette année. Une traversée c’est super important, un retour progressif en Europe c’est bien, les parents vont voir le bateau, et pour les stages il y aura notre plus bel outil que les anciens jeunes auront la joie de retrouver.
Romy : je ne peux pas dire que c’est trop bien qu’on rentre en bateau parce que j’ai le mal de mer !!! Mais j’suis contente quand même !
Elodie : Une traversée retour ? Pourquoi pas, 16 jours ensemble, l’humidité, les sensations du bateau, les douches aux toilettes, ça va être l’enfer !!! C’est beau de revenir à la maison avec notre maison en tous cas !!!
J-B : Je suis très content, je le voulais. Ça va être trop cool, C’est une bonne expérience de rentrer en bateau. On va pouvoir ramener plein de cadeaux. Voila merci je suis content c’est trop chouette… wahoooo…yahoooo.
Boris : ça va être une chouette expérience qui remplacera d’autres chouettes expériences que nous aurions vécues à la place.
Séb : pour moi c’est pareil, je ne serai pas là. Pour les jeunes, (même si ils ne sont pas trop motivés), c’est bien pour vous et unique encore une fois…
Luidgi : je ne suis pas trop ravi de cette décision, 16 jours sans voir de terre, avoir le mal de mer tout le temps, être mou, mais c’est pas grave je vais faire plein et plein de cadeaux pour ma famille.
Olivier : je n’étais pas pour cette décision mais c’est comme ça. 16 jours sans rien autour, on va s’habituer, mais ce qui est cool, c’est que le mal de mer c’est plus trop mon truc.
Morgane : c’est vrai que j’adore les Açores comme escale, peut-être l’équipage y retrouvera Chéru et des passionnés de baleines… et revenir en bateau est très fort… comme j’ai tendance à être optimiste, je trouve que ce changement est motivant. Le retour en terre connue est progressif et prendre le temps de cela est positif.

Ensuite, nous voilà repartis pour une autre destination : la République Dominicaine, où on va rencontrer des baleines, les fameuses, les uniques, les Jorobadas (ça veut dire baleines à bosses en espagnol).
Nous avons mis trois jours de navigation pour y arriver. On a parcouru 518 milles à 7,2 nœuds de moyenne. On avait le vent qui venait de travers, et le courant avec nous ; On a été rapides.
A l’arrivée à Samana, grand moment :
Olivier: « Je vois une baleine sauter hors de l’eau, j’ai crié deux fois, y’a une baleine, y’a une baleine. Je n’imaginais pas ça comme ça ; on dirait de la pâte à modeler qui saute et qui fait un plat sur l’eau comme pour jouer. »
On tombe l’ancre à « Cayo levantado ». On y chausse palmes et tubas pour aller visiter les fonds ; C’était très beau, on y a trouvé de magnifiques coquillages. Puis nous avons été dans la ville de Samana. Luidgi, Romy et J-B, dictionnaire en poche, ont été faire le marché tandis qu’Olivier et Boris se chargeaient de remplir les bouteilles de gaz. On se débrouille bien…
Samana est une ville bruyante, il y a beaucoup de motos, ils parlent espagnol et leur monnaie c’est le peso.
Bientôt nous allons pouvoir aller à la découverte des baleines, Séb a négocié le permis pour se rendre sur le «banc d’argent». Là, en ce moment, on attend Christophe qui doit arriver d’un instant à l’autre. Nous sommes prêts à l’accueillir !!!
En tout cas on va tous bien, on pense à vous….. Bientôt on vous racontera nos aventures avec les géants des mers. Bisous à tous, on vous aime.
Olivier et Morgane.

17 janvier 2009


Sète, le 17 janvier 2009

Bonjour, à tous, et Bonne année !!

Le groupe est actuellement en navigation vers la République Dominicaine et notre « rendez-vous » avec les baleines à bosse…
Je dois les y rejoindre le 20 janvier.
D’autres changements d’équipe auront lieu en Février, en Avril et en Mai, donc le plus simple est que dorénavant vous envoyiez vos lettres (et uniquement des lettres) au secrétariat à Sète !
Grandeur Nature. (pour...) 152 Grande rue haute. 34200 Sète.
Nous les emporterons avec nous, la poste fonctionnant très mal dans ces pays !
Sinon les mails restent le moyen le plus rapide et le plus simple pour leur écrire !
Adresses mail:
grandeur_nature@yahoo.com et gngroupe@yahoo.fr
Christophe.

4 janvier 2009

la lettre de Grandseb depuis la Dominique



Bonjour,
Lettre collective, ça voudrait dire que je demande l’avis de chacun sur ces semaines passées ensemble. Je ne peux pas. Tout le monde est parti en randonnée et je pars moi-même dès cette lettre avec Boris et Olivier vers de nouvelles aventures en terre Dominicaine… Le temps a changé depuis l’arrivée du premier groupe de randonneurs et il pleut. C’est donc une randonnée humide qui nous attend. Ce n’est pas cela qui va nous freiner en tous les cas pour l’instant, va-t-on le regretter... ? Nous partons malgré le mauvais temps.
Rétrospective… Après notre séjour en Guadeloupe où les courriers que l’équipage a reçus (ou pas d’ailleurs) ont fait grandement plaisir, bien sûr le contraste a mis le moral dans les chaussettes de certains (ce n’est jamais agréable pendant les fêtes de noël de se sentir oublié par ceux sur qui l’on compte), nous repartons en essayant d’être plus présents pour les plus tristes, en chantant, vers notre mouillage de noël sur les Saintes (petits îlets au sud Guadeloupe). Ce sont des fêtes assez traditionnelles que nous préparons. Chocolats, guirlandes et compagnie, seulement il ne fait jamais moins de 27°c, ce qui certes change toute notre vie, fort agréablement on ne s’en cache pas...
Noël aux Saintes, l’anniversaire de Morgane avec une navigation dans le canal du vent entre les deux îles à 8 nœuds de moyenne, les fêtes de fin d’année, pour certains en randonnée dans ce magnifique terrain de jeu et de rencontre qu’est la Dominique, les autres sur le mouillage de la petite ville de Portsmouth...
Il n’y a pas si longtemps nous nous sommes retrouvés pour un petit bilan informel où nous avons un peu exprimé nos sensations. Ben et Boris sont en pleine remontée d’énergie. Boris se sent de mieux en mieux dans le groupe… Séb et Elodie sont plutôt dans une constante, moyen moyen. Morgane va bien… Olivier trouve qu’il travaille beaucoup. C’est speed. On l’encourage pour qu’il continue ses efforts sur l’écriture et lecture.
Luidgi trouve que les nuits sont trop courtes mais reste content d’être là. J-B ça va !! Bref on ne sait pas trop, il a du mal à exprimer en général ses sensations. Romy ne se sent pas super bien dans le groupe de garçons… À qui la faute ?...
En tout cas tout le monde s’accorde à dire qu’on fait plein de trucs super chouettes, qu’on a tous envie de se rebooster, de redonner un peu d’élan dans notre petit groupe. Eh oui, cela fait déjà plus de deux mois que l’on vit ensemble et cela n’a rien d’évident… cette année malgré tout, la qualité de ce groupe c’est que chacun fait beaucoup d’efforts pour que cela se passe au mieux… on s’entend bien…
Allez, je vous quitte, je pars en randonnée, nous chaussons notre poncho favori... et zou pour le « Boiling Lake », l’un des plus grands lacs bouillants du monde, la randonnée dans le « Zion » perdu dans la forêt humide et les rencontres des indiens Caraïbes… on revient dans 5 jours j’espère entiers… vive l’aventure…
GSéb.