Année 2012-2013

www.flickr.com
associationgrandeurnature photos Plus de photos de associationgrandeurnature

26 mars 2017

la lettre de Silver Bank de Grand Séb et Célia


Notre première session au banc d’argent achevée, nous sommes retourné sur Samana, pas très joyeux de quitter les baleines. Heureusement ce n’est pas pour longtemps. Et oui, nous avons réussi à boucler en deux jours, courses, mails et lessives. Nous avons repris le cap sur Silver Bank le 16 mars avec une mer calme et un vent clément.
Comme à chaque fois, les baleines sautent, tapent de la nageoire pectorales et de la queue comme pour dire bonjour. 
Cela nous procure une joie qui donne envie de sauter partout et fait pétiller les yeux de chacun. 
Notre bouée nous attendait et c’est avec le sourire que nous la retrouvons.
Pendant ces 10 jours nous n’avons pu naviguer sur le banc qu’à deux reprises, avec le soleil tapant qui n’a pas épargné le nez de certain devenu tout rouge. Les baleines étaient au rendez vous, dont une maman et son baleineau qui se sont laissés observer très longtemps dans l’eau par tout l’équipage qui se relayait. 
Encore un moment marquant et impressionnant avec ce mammifères d’une quarantaine de tonnes.
L’aile propulsé par Grandeur Nature et son yankee est toujours un moyen agréable pour se laisser tirer, emmener dans le bleu, pour faire des pitreries aussi, observer tout se qui défile sous le bateau et même écouter le chant des baleines.
Pendant cette période, on prépare le bilan collectif des 6 mois de voyage pour le mettre en commun à l’arrivée de la nouvelle équipe encadrante, Sébastien et Isabelle, le 26 mars prochain. 
Le sujet principale des 11 questions posées, tournent autour du groupe, des relations, de la place de chacun. On se creuse la tête...
Cela ne nous empêche pas d’enfiler nos palmes, masques, tubas, combinaisons et ceintures de plomb pour découvrir d’autres endroits des fonds sous marin de Silver Bank, remplis de patates de corail, coraux, algues et poissons que nous essayons d’identifier à chaque fin de rando-plongée. 
On écarquille nos yeux, certain comme Mathias, Ismaël et Rachel se perfectionnent en apnée et sont ravis de découvrir d’autres tunnels dans la barrière de corail, c’est aussi une manière de se procurer un peu de sensations  fortes. 
Heureusement ce plaisir n’est pas gâché par la pluie qui s’abat sur notre bateau depuis déjà deux jours à l’heure où nous vous écrivons.
Et puis pour moi, Seb, ce sont les derniers jours de présence dans mon paradis sur terre. Alors je bois, croque, avale, et tout cela goulûment, les minutes qui s’écoulent de nos aventures avec les baleines, de nos activités collectives, de nos moments de quotidien. Tous les regards, toutes les connexions, chaque instant ensemble, je les absorbe pour en faire du nectar de plaisir pour l’injecter directement au fond de mon cœur. 
La vie ici est bleue, elle est énergétique, elle me correspond, la vie ici est belle et dense. 

Grand-Séb et Célia.


14 mars 2017

la lettre d'ismaël et Jean-Marie

Le 12 mars- Le banc d'argent.
Le 26 février au matin c’est avec notre moteur flambant neuf que nous quittions la baie de Samana pour rejoindre les baleines. Je ne crois pas trop m’avancer en affirmant que c’était sans aucun regrets que nous tournions le dos à Santa Barbara de Samana. Cayo Levantado, fut notre hôte pour la nuit et au petit matin, nous faisions une dernière petite plongée avant de lever l’ancre définitivement. Adieu le bruit, la fête et la pollution, bonjour les baleines, on arrive !
Vous êtes certainement loin d’imaginer à quel point nous étions impatient de rencontrer et entendre chanter ces géants des mers. Notre équipage a grave la patate (molle). A une journée de nav’ de là, les baleines nous attendent, prêtes à partager leur petit lopin de corail et leur vielle épave toute rouillée (le Polyxéni) pour le mois à venir. 
A l’heure ou nous vous écrivons, cela fait maintenant une douzaine de jours que nous sommes sur le Banc d’argent, on s’apprête à retourner sur Samana pour faire les pleins et nous connecter un peu (hé oui, déjà…). Alors le moment est venu pour nous de vous raconter en quelques mots ce qu’on a vécu ici sur les hauts-fonds de Silver Bank.
Selon les dires de l’équipage, le Banc d’Argent c’est : « une nouvelle approche de l’océan ou l’on découvre jours après jours la vie au milieu des mers. Nos multiples plongées en apnée nous donnent l’occasion de magnifiques et grandioses rencontres exceptionnelles avec les baleines et les poissons coralliens. Une véritable plongée en immersion au cœur du bleu, du bleu et du bleu. Mais Silver Bank n’est pas uniquement sensations fortes et natation. C’est l’occasion pour notre équipage de faire travailler la tête autour de longues réflexion. C’est aussi le moment rêvé pour partager des temps de jeux ou de plongées. 
Un véritable repos au milieu des eaux qui inspire, Christophe résumerait ce que l’on vit ici par un petit brin de poésie : « Nous nous sommes baignés dans le poème de la mer ».

Ismaël et Jean-Marie.