Année 2012-2013

www.flickr.com
associationgrandeurnature photos Plus de photos de associationgrandeurnature

30 mai 2009

Bouteille à la mer


Bonjour à tous !
Nous sommes actuellement en plein milieu de l’océan Atlantique, à mille milles de toute terre. Nous sommes à 37°N, 56°W et avançons à 6 nœuds (environ 10 km/h) au grand largue, plein est. Nous avons déjà parcouru plus de 1500 milles (environ 2800 km) en neuf jours. Notre voile d’avant a craqué deux fois, mais rien de grave, nous avons simplement perdu du
temps en la réparant.
Ici le moral est bon, la santé aussi. Nous nous occupons : cours de navigation, de portugais en vue des Açores, de météo, jeu collectif chaque jour, lecture collective aux goûters, lectures personnelles, et bien sûr quarts sur le pont, à barrer ou à accompagner les barreurs. Les cuisiniers (qui changent toujours chaque jour) aiment, pour la plupart, passer du temps aux fourneaux et essayer de préparer de bons petits plats avec les moyens du bord.
Le temps est lunatique, durant quelques jours les embruns ont mouillé le pont à longueur de journée, rendant l’intérieur des coques très humide et peu agréable à vivre. Mais depuis avant-hier le soleil brille,le pont reste sec, et nous avons pu aérer et faire sécher nos vêtements, draps, matelas…
L’équipage est un peu fatigué à cause des quarts de nuit qui hachent notre sommeil. Nous avons changé d’heure pour la première fois hier, et découvrons les nuits courtes d’été des hautes latitudes : en effet, quand nous sommes partis la nuit durait bien onze heures, alors qu’ici elle ne dépasse pas sept ou huit heures. La température de l’eau est passée de trente à vingt degrés, mais nous tâchons de rester propres !
Les estomacs sont solides et nous n’avons pas rempli le moindre seau de vomi, ce qui est un luxe pour certains.
Tout le monde apprécie ce moment « hors du temps », ces quelques jours qui sont tout autant un moyen qu’une fin, portés par les vents jusqu’à l’autre bout du globe.
Nous avons tous en tête le record de l’association à battre : 16 jours.
Nous sommes bien partis pour y arriver, mais gare au temps !
C’est le vent qui nous fait avancer et nous ne pouvons décider de la météo.
Nous vous enverrons de plus amples nouvelles dès notre arrivée aux Açores.
Nous pensons fort à vous. A très bientôt !
L’équipage en traversée.

28 mai 2009

Le jeudi 28 mai 2009


Salut,
Aujourd'hui mer formée, pas de soleil, c'est très humide, mais on
avance bien, Nous sommes par 36°N58, 63°W37.
Cap suivi 75°,vitesse:10 nds.
Le bateau.

26 mai 2009

Mardi 26 Mai


Hello,
position:34°N47,70°W39
Cap: 45, au près vitesse:5,5 noeuds, mer super calme, il fait très beau.
On ne s'ennuie pas, tout le monde participe, les lignes attendent le poisson.
On vous embrasse, tout l'équipage

24 mai 2009

La Traversée de l'Atlantique


Et voilà, ils sont partis pour traverser l'Atlantique. Des Bahamas aux Açores, presque 7000 Km à la voile.
Ils m'ont envoyé via le téléphone satellite un premier mail, samedi après-midi ils étaient au large des côtes de la Floride, dans le Gulf Stream, par 29°N10,77°W37.
Pour l'instant le record de vitesse pour cette traversée avec Grandeur Nature est de 16 jours et 12 heures, et la plus lente 23 jours. Je vous rappelle qu'il est possible de leur écrire jusqu'au 5 juin: Catamaran Grandeur Nature. Marina da Horta. Horta - Faïal. Açores
Christophe au bureau

19 mai 2009

Des nouvelles des Bahamas...

Le 19 mai:

Pendant notre escale aux Bahamas, nous avons visité quelques îles dont Great Inagua, Hogsty Reef, Bird Rock, Conception Island, Eleuthera et Allan’s Cay. Sur ces îles, nous avons pu faire des visites dans des phares, nous sommes passés vers des montagnes de sel, avons découvert des épaves et foulé de nos pieds les sables des îles. Certains de nous ont pêché des langoustes, équipés de sacs à dos, outils et deux gants.
Nous étions obligés de les faire sortir de leur trou avec un crochet ficelé à un bâton. Ensuite, on les attrapait avec nos mains équipées de gants et ensuite on devait les mettre vite dans le sac à dos, car elles se débattaient. On essayait de les attraper aussi par les antennes, mais elles se cassaient à chaque fois. Moi au début, ça me faisait peur, parce que c’était la première fois et puis c’était gros ! J’avais l’impression qu’elles allaient me pincer, mais en fait pas du tout ! En tout cas, elles étaient bonnes, mais j’en ai trop mangé, je suis dégoûté !!!
Certains ont ramassé des coquillages. Nous avons fait des découvertes dans de petit fond marin et dans quelques patates de corail. Pendant cette escale il a toujours fait chaud et il n'a plu qu’une fois. Nous ne faisions que des navigations de nuit (départ à 2h du matin), afin de profiter de la journée pour aller plonger et se poser sur la plage. Les grands nous ont laissé aller dormir une nuit sur la plage J-B, Boris, Olivier et moi nous sommes partis, mais Romy non, parce qu’elle ne voulait pas. Sur la plage, nous avons fait un grand feu, puis nous avons fait cuire notre manger sur les braises. Comment c’était trop bien de dormir dans notre duvet sur le sable ! J’ai vraiment aimé car j’ai pu discuter bien avec eux. Et ça m’a fait très plaisir car j’ai eu l’impression qu’ils me faisaient confiance. Le 13 mai, nous sommes arrivés à Allan’s Cay (notre dernière île déserte des Bahamas avant Nassau) en début d’aprèm. Là-bas il y avait plein de bateaux mouillés. Nous avons jeté notre ancre en face d’une plage dans un fond de 1,70 m. Nous avons visité cette petite plage où il y avait une centaine d’iguanes, qui se rapprochaient de nous. C’était très beau. C’était la première fois que je voyais des iguanes de ma vie. Je trouve que ça ressemble à des dragons. Bref !! Nous partons pour Nassau où nous allons faire les courses, le courrier, le gaz, et préparer le bateau car jeudi 22 mai, nous partons pour une traversée retour vers les Açores. J’espère que la traversée va être bien. Moi je vous avoue que j’ai un peu peur qu’il se passe des choses de pas bien pour le bateau (qu’on démâte, qu’on coule ou même qu’il y ait des tempêtes…)
A bientôt, j’espère vous retrouver…………
Je vous laisse découvrir nos beaux dessins, textes, et nos belles aventures dans le prochain journal.
Luidgi